Sophro et poids de forme

Pour mieux dormir, respirez !


Sans titre f6460

La respiration est un véritable allié de notre sommeil  

De tous les piliers de la santé, le sommeil est un de ceux dont il est difficile de faire "sans" très longtemps au risque de perturber grandement notre capacité de récupération, de régénération et de protection, ce sont des points communs qu'il partage avec la respiration. 

Comme vous le savez, la respiration joue un rôle à plusieurs niveaux, elle permet de :

. d’être vivant(e), de conserver sa vitalité (et oui lorsqu’on ne respire plus, on est mort !),
 
.de favoriser les échanges gazeux : apport d'oxygène et élimination du gaz carbonique,  

. d'éliminer les toxines au sens propre comme au sens figuré, puisqu'il nous est tous arrivé de dire à un moment ou un autre :  "j'ai besoin de changer d'air" ou "laissez-moi respirer" lorsque nous avions besoin de recharger nos batteries. 

Et ce n'est pas parce que nous dormons que nous n'avons pas, pour autant, besoin de bien respirer. 

Avez-vous des difficultés à vous détendre et à vous endormir ? Respirez ! 

Notre façon de respirer peut aider à influencer l'un ou l'autre des deux systèmes qui composent notre  système nerveux.

Le système nerveux sympathique dont l'activation prépare l'organisme à l'action grâce à une décharge d’adrénaline, une accélération du rythme cardiaque, une hausse de la tension artérielle et musculaire.
Le système nerveux parasympathique à l'inverse, correspond à un état de détente par un ralentissement général des fonctions de l'organisme, ralentissement des pulsations du cœur, baisse de la tension artérielle, relaxation des muscles, état de calme.

Quand nous limitons notre respiration, que nous respirons au niveau de la cage thoracique le système sympathique prend les commandes. Ce type de respiration courte et rapide qui est celle utilisée pour répondre à des états de stress nous rend plus sensibles à l'environnement extérieur et peut même aller jusqu'à déclencher des crises d’anxiété chez certaines personnes. 

A l'inverse, une respiration ample, lente et profonde, laissant de place au diaphragme et au mouvement de va et vient de l'abdomen permet de relâcher instantanément les tensions du corps.

Voulez-vous favoriser votre sommeil et en augmenter la qualité ? Respirez ! 

Nous pouvons utiliser les exercices respiratoires pour favoriser la détente, l'endormissement, le maintien du sommeil ou stimuler notre qualité d'éveil lorsque la nuit se termine. 

Voici quelques exemples  : 
 
. La respiration abdominale pour se calmer et favoriser l'endormissement
. La respiration 4-7-8 pour s’endormir
. Le soufflet thoracique pour amplifier le volume respiratoire
. La respiration 4 temps  pour se concentrer ou se dynamiser
. La cohérence cardiaque pour réguler son rythme cardiaque et son stress.  

Parmi ceux cités, en voici deux pour vous détendre :  

La respiration abdominale (dite du dormeur) : en posture debout ou allongée, fermez vos yeux, posez vos mains sur votre ventre. Inspirez profondément en gonflant le ventre comme un ballon, puis soufflez doucement le plus longtemps possible en rentrant le ventre. Refaites l'exercice en vous focalisant bien sur votre respiration qui descend au niveau abdominale. Recommencez-le plusieurs fois de suite, jusqu'à ressentir une certaine détente.

La respiration en cohérence cardiaque : allongez-vous et fermez les yeux si vous le souhaitez. Inspirez sur cinq temps et expirez sur cinq temps en continu pendant cinq minutes. Ces exercices de respiration permettent d'abaisser le rythme cardiaque et de favoriser l'endormissement.

Voulez-vous faire du bien à votre cerveau pendant votre sommeil ? Respirez !  

Savez-vous que votre cerveau consomme davantage d'oxygène pendant le sommeil paradoxal que pendant la phase d'éveil ?  

Sachant cela vous comprenez l'intérêt d'aérer régulièrement votre chambre, voire de dormir la fenêtre ouverte pour les moins frileux, et de ne pas avoir une isolation trop poussée qui ne permet pas à l'air de bien circuler. 

Et si vous respirez mal en dormant, consultez ! 

Parmi les signes que vous ne respirez pas correctement pendant votre sommeil avec toutes les conséquences associées, figurent le ronflement et les pauses respiratoires. 

Pendant le sommeil, les muscles, la langue, les tissus du palais et de la gorge se relâchent et peuvent bloquer partiellement le passage de l’air des voies respiratoires supérieures. Ceci cause une résistance au passage de l’air ce qui fait vibrer ces tissus et cause le bruit du ronflement. 

Et si vous cumulez ronflements et pauses respiratoires pendant la nuit, vous avez probablement développé une apnée du sommeil ou SAS (Syndrome d'Apnées du Sommeil) qui est un trouble du sommeil que nous aborderons dans un prochain article, auquel cas il est fortement recommandé de consulter un centre du sommeil pour connaitre la fréquence et la longueur des pauses.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Sophro et poids de forme